Les centres de soutien psychologique et de santé mentale | UOSSM-france (Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux- France)

Les centres de soutien psychologique et de santé mentale

centres de santé mentale et psychologique

 

Plus de la moitié de la population syrienne a été déplacée, les infrastructures sanitaires ont presque toutes été détruites et le système de santé s’est effondré. La sécurité des populations n’est plus assurée. Les blessures ne sont plus seulement physiques mais aussi psychologiques. Cette situation ne fait que s’aggraver avec le départ d’une grande partie du personnel médical spécialisé dans les domaines de la psychologie et de la psychiatrie et le manque de médicaments psychotropes disponibles. Les praticiens qui restent sont dépassés. Le constat est alarmant en particulier dans les zones fortement touchées par les combats. En effet, l’accès des équipes médicales y est très restreint du fait de la fermeture des routes et de l’insécurité croissante qui y règne. Malgré un réel besoin de ce type de soins dans les camps qui voient arriver des milliers de victimes traumatisées, aucune autorité publique n’a mis en place de structure de soutien psychologique.

Centre de soutien psychologique et de santé mentaleC’est pour pallier ce manque que L’UOSSM a lancé « le programme de soutien psychologique et de traitement des maladies mentales » Elle a ainsi initié la création de plusieurs centres spécialisés en Syrie, Turquie et au Liban.

Dans ces centres, les praticiens soignent les patients atteints de troubles psychiatriques ou ayant subi des traumatismes psychologiques.

Les victimes peuvent recevoir plusieurs types de soins : évaluation, traitement, réinsertion, éducation spécialisée, formation, suivi, conseils aux familles, information du public… Les médecins interviennent également auprès des populations dans les écoles, les camps de réfugiés, les établissements de convalescence, les centres de rééducation et les hôpitaux.

50 000 réfugiés et personnes déplacées sont soignés chaque année dans nos centres pour des troubles psychologiques ou mentaux.

Les médecins expatriés membres de l’UOSSM donnent des télé-consultations en collaboration avec l’université de Yale (Etats Unis) ; ce qui permet à l’organisation de traiter tous les patients quelque soit l’endroit où ils se trouvent et à l’équipe soignante sur place de bénéficier d’une aide précieuse pour les cas les plus difficiles.

Les objectifs de ce programme :

  • Assurer un suivi psychiatrique
  • Proposer des séances de psychothérapie individuelles ou en groupe
  • Proposer des cours d’éducation spécialisée aux enfants hospitalisés dans ces centres
  • Former le personnel sur place (volontaires, spécialistes, personnel social, personnel médical et para médical, personnel éducatif, équipe de secours)
  • Former et entraîner le personnel qui travaille au sein de la direction des centres de soutien psychologique et psychiatrique
  • Développer un système professionnel efficace, construit sur les fondations et des normes médicales qui ont fait leurs preuves.
  • Créer ou pérenniser les partenariats conclus avec les organismes des Nations Unies (OMS, HCR, OCHA, UNICEF) et avec les organismes de secours nationaux et internationaux spécialisés en psychologie et en psychiatrie.

Les personnes ciblées :

le programme s’adresse à toutes les populations civiles soufrant de traumatismes psychologiques et de troubles psychiatriques. Il vise à offrir un traitement adapté à chaque patient qui sera suivi par un membre du corps médical qualifié et spécialement formé à ces types de traumatismes particuliers.

Découvrez l’exemple du centre de santé mentale de Qah et le récit de leur quotidien ici.

centre de santé mentale Qah

Je fais un don, je sauve des vies

Retrouvez les autres programmes de l’UOSSM :