Situation sanitaire | UOSSM-france (Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux- France)

Dossier: La situation sanitaire en Syrie

19 décembre 2014. Des pathologies comme la typhoïde ou l’hépatite ont considérablement progressé en Syrie en raison de la baisse du taux de vaccination qui est passé de 90% avant le début du conflit à 52% cette année et en raison du manque d’eau propre à la consommation.
http://www.lorientlejour.com/article/901794/en-syrie-les-maladies-se-propagent.html

Juin 2014. Un rapport du Violations Documentation Center in Syria a été publié sur les violations à l’encontre du cadre médical à Alep. La ville a subi des mesures strictes imposées par le régime à tous les niveaux. Le pouvoir s’est attaqué aux structures qui apportent une aide médicale aux habitants. Il considère l’aide médicale comme un crime qui peut entraîner la mort par torture. Plusieurs médecins ont été retrouvés morts. Ils avaient vraisemblablement été torturés. D’autres médecins et personnels hospitaliers ont disparu après avoir été emprisonnés. Toutes ces mesures ont sans aucun pour seul but de dissuader les médecins d’exercer leur métier.
http://www.iamsyria.org/uploads/1/3/0/2/13025755/a_special_report_on_the_medical_conditions_in_aleppo.pdf

28 mai 2014. L’ONU a publié les chiffres relatifs au système de santé syrien. 
Le système de santé est frappé par les dégâts causés aux infrastructures médicales, la fuite des professionnels de la santé, la mort et les blessures subies par le personnel médical, et par l’effondrement de l’industrie pharmaceutique. Quelques 61 des 91 hôpitaux publics ont été endommagés et près de la moitié (45%) sont hors service. 53 hôpitaux privés ont également été touchés.
http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=32669&Cr=Syrie&

Samedi 24 mai 2014. L’OMS a fait une annonce. Pour la première fois en un an et demi, la ville assiégée de Douma, dans la province de Ghouta, à l’est de Damas, a reçu samedi 24 mai, un convoi. Ainsi, deux camions chargés de médicaments, de denrées alimentaires et de produits de première nécessité sont parvenus dans cette localité tenue par les rebelles.
http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/La-ville-de-Douma-en-Syrie-recoit-enfin-de-l-aide-alimentaire-2014-05-29-1158071

14 mai 2014. Physicians for Human Rights (PHR) a publié un communiqué
Le rapport dénonce trois années de campagne systématique contre le système de santé syrien. 150 attaques ont été menées contre des hôpitaux et cliniques publiques. 460 professionnels de la santé ont été tués, parmi lesquels on dénombre au moins 157 médecins. L’ONG américaine documente régulièrement ses rapports sur ces attaques et met à jour les statistiques depuis le début de la crise en 2011. L’organisation a publié une carte interactive montrant les structures sanitaires touchées. Selon leurs données, 90% de ces attaques ont été commises par les forces du régime syrien.
http://www.lemonde.fr/international/article/2014/05/14/en-syrie-le-regime-cible-les-hopitaux-dans-les-zones-aux-mains-des-rebelles_4416615_3210.html
Voir aussi: http://www.aavs-asso.org/proj/les-medecins-syriens-fuient-la-repression/

9 mai 2014. L’ONU dénonce le détournement de l’aide médicale par le gouvernement syrien 
Le directeur des opérations humanitaires de l’ONU, John Ging, à dénoncé le 9 mai la saisie par le gouvernement syrien de toute l’aide médicale destinée aux zones sous le contrôle de l’opposition.“Les médicaments sont retirés des convois dans le cadre d’une stratégie visant à refuser l’accès aux soins pour les blessés. C’est une abomination”, s’est insurgé M. Ging.
http://www.7sur7.be/7s7/fr/16921/Syrie/article/detail/1881830/2014/05/09/Une-abomination-de-plus-en-Syrie.dhtml?”>http://www.7sur7.be/7s7/fr/16921/Syrie/article/detail/1881830/2014/05/09/Une-abomination-de-plus-en-Syrie.dhtml?

5 Mai 2014. Polio: l’OMS se dit très préoccupée par la situation sanitaire en Syrie.                                  90 cas de polio ont été relevés en Syrie dans 14 districts. Les enfants touchés ont en moyenne moins de deux ans. Tous sont de zones qui échappent au contrôle du gouvernement syrien. Dans les zones que le gouvernement contrôle, aucun cas n’a été répertorié. Aucun n’a reçu de traitement pour prévenir la paralysie complète. La poliomyélite est si contagieuse qu’un unique cas est considéré comme une urgence de santé publique.
Voir en anglais le rapport de l’OMS du 5 mai 2014
http://www.who.int/mediacentre/news/statements/2014/polio-20140505/en/
Et l’article très documenté de The New York Review of Books
http://www.nybooks.com/articles/archives/2014/feb/20/syrias-polio-epidemic-suppressed-truth/

Médecins du Monde a publié un excellent dossier sur le drame d’une population martyrisée et privée de soins et la destructions des structures de santé. 
                                                                                                                   MDM lance un appel. A l’occasion du troisième anniversaire du déclenchement des hostilités, l’ONG exige :
1) L’arrêt des attaques contre des objectifs non-militaires (lieux de vie, écoles) et la sanctuarisation des hôpitaux et de tous les lieux de soins ;
2) La levée rapide du siège des villes encerclées qui affame les populations et les empêche de se soigner ;
3) La liberté pour l’aide humanitaire d’entrer dans ces zones et d’accéder à tous les patients sans distinction. 
http://syrie.medecinsdumonde.org/index.htm

9 mars 2014. Save The Children dénonce l’état désastreux du système de soins en Syrie après trois années de guerre.                                                                                                                                                                                 Dans un rapport (en anglais), l’ONG internationale décrit un système de santé syrien à l’agonie dont les enfants sont les premières victimes. Depuis le début du conflit en mars 2011, 1,2 millions de mineurs auraient trouvé refuge dans des pays frontaliers. En Syrie, 4,3 millions d’autres requerraient une aide humanitaire. 60% des hôpitaux sont détruits.
Évoquant les limites de son enquête sur un terrain de guerre, Save The Children prévient qu’il est probable que la situation en Syrie soit bien pire que celle présentée dans son rapport.
http://www.huffingtonpost.fr/2014/03/10/syrie-cinq-faits-terrifiants-sur-etat-desastreux-du-systeme-de-soins_n_4935222.html
Le rapport complet en anglais
http://www.savethechildren.org/atf/cf/%7B9def2ebe-10ae-432c-9bd0-df91d2eba74a%7D/SAVE_THE_CHILDREN_A_DEVASTATING_TOLL.PDF

11 mars 2014. Selon un rapport de l’UNICEF, le nombre d’enfants affectés a plus que doublé au cours de la troisième année du conflit syrien. Parmi les plus touchés figure le million d’enfants se trouvant dans des zones assiégées et dans les régions difficiles d’accès où le système de santé est désormais quasi inexistant.
Télécharger ici le Rapport “En état de siège”https://unicef.hosting.augure.com/Augure_UNICEF/r/ContenuEnLigne/Download?id=8952E819-E0E9-41BC-9B2A-0C7B37A29522&filename=En%20état%20de%20siège%20Mars%202014.pdf

4 mars 2014. Chicago Tribune publie un article sur les maladies psychiatriques en hausse en Syrie
. Alors que dans les zones qui échappent au contrôle du régime syrien, la population civile n’a pas accès aux soins, ce sont non seulement les maladies courantes qui se développent mais aussi les maladies psychiatriques. Il en est de même dans les camps de réfugiés où les organisations humanitaires signalent un doublement des cas par rapport à l’année dernière. Dépressions sévères, tendances au suicide, schizophrénie et, bien sûr, les désordres post-traumatiques qui touchent les adultes comme les enfants. Partout ces maladies mentales sont en nette hausse.
Voir l’article du Chicago Tribune
http://www.chicagotribune.com/news/sns-rt-us-syria-crisis-trauma-20140304,0,2653770.story

3 mars 2014. Le Monde publieLe viol, une arme de guerre”. Dans cette édition, Annick Cojean publie un article très documenté sur le viol en Syrie, notamment dans les centres de détention de l’armée. Cette pratique très destructrice ne touche pas que les femmes. Le viol comme arme de guerre est devenue pratique courante en Syrie et dans d’autres conflits.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/03/04/syrie-le-viol-arme-de-destruction-massive_4377603_3218.html

26 février 2014. Le Monde publie la photo qui résume la crise humanitaire syrienne.
 Dans une rue détruite de Damas, des centaines de Palestiniens vivant dans le camp de réfugiés de Yarmouk convergent vers un point de distribution de nourriture. Au manque de nourriture s’ajoute la pénurie de soins médicaux. Dans tout le pays, plus de neuf millions de Syriens ont besoin d’aide urgente selon l’ONU. Soit 40% de la population.
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/02/26/assieges-la-photo-qui-resume-la-crise-humanitaire-syrienne/

21 janvier 2014. Un article du Monde s’intéresse aux prothèses pour les mutilés de guerre.
 Ils sont des milliers qui souffriront toute leur vie de mutilation des membres. Blessés le plus souvent lors de bombardements de l’aviation syrienne, tous n’ont pas la possibilité de recevoir des soins adaptés et surtout des prothèses pour leur jambe ou leur bras manquant. A Ryhanlie, ville turque à proximité de la frontière syrienne, quelques centaines de ces amputés ont pu être soignés dans cette petite clinique gérée par des associations de l’UOSSM International. http://www.lemonde.fr/proche-orient/video/2014/01/21/des-protheses-pour-les-mutiles-de-la-guerre-en-syrie_4351611_3218.html 


Voir aussi le site de Radio France Internationale
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20140125-frontiere-syro-turque-hopitaux-fortune-reparent-mutiles-guerre

31 décembre 2013. Médecins du Monde s’alarme de la “situation médicale catastrophique” à Alep après les raids aériens de l’armée syrienne qui ont fait plus de 500 morts.
http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Situation-medicale-catastrophique-a-Alep-suite-aux-raids-aeriens-2013-12-31-1082975

9 décembre 2013. Nouvelobs.com raconte le quotidien d’un médecin syrien face à l’horreur des armes chimiques. 
Le Dr Majed Abou Ali travaille dans un hôpital clandestin à Douma, dans la Ghouta, la banlieue de Damas visée par les frappes du 21 août 2013. Le responsable des relations entre 35 points de santé au sein du Bureau médical unifié raconte l’afflux de milliers de blessés et “la peur dans le regard des gens”.
http://tempsreel.nouvelobs.com/guerre-en-syrie/20130912.OBS6800/syrie-un-medecin-face-a-l-horreur-des-armes-chimiques.html

5 novembre 2013. L’OMS lance une campagne de vaccination contre la Poliomyélite : Pour vacciner les enfants syriens, le gouvernement devra permettre le passage des agents de l’OMS et des médicaments. S’il refuse, le virus qui affecte pour l’instant le nord-est du pays touchera très bientôt l’ensemble de la Syrie.
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/syrie-la-guerre-facteur-de-propagation-de-la-polio_1296569.html

29 octobre 2013. L’Organisation mondiale de la santé a confirmé dix cas de poliomyélite touchant des enfants syriens dans le nord-est du pays, au cours d’un briefing de l’ONU à Genève. Selon l’OMS, sur vingt-deux enfants souffrant de paralysie flasque aiguë, une maladie qui peut être provoquée par la poliomyélite, dix souffrent de cette dernière, selon les résultats des analyses menées en laboratoire.
http://www.lorientlejour.com/article/839769/syrie-loms-confirme-des-cas-de-poliomyelite-chez-des-enfants.html_

Septembre 2013. L’OCHA alerte sur la situation sanitaire qui continue à se dégrader:
http://www.levif.be/info/actualite/international/syrie-la-situation-sanitaire-continue-de-se-degrader/article-4000408548070.htm
Pour plus d’informations, le rapport de l’OCHA, l’Office pour la Coordination des Affaires Humanitaires de l’ONU: http://syria.unocha.org/

Août 2013. IRIN, un service des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires dénonce le renforcement des restrictions  à l’accès à l’aide médicale par le gouvernement syrien dans les territoires qui échappent à son contrôle. http://m.irinnews.org/fr/reportmobile.aspx?reportid=9855

Juillet 2013
. Alarabiya alerte sur la réapparition de la leishmaniose qui sévit dans la région d’Alep parmi les personnes déplacées. Cette maladie cutanée et parfois viscérale est causée par une mouche qui vit au-dessus des ordures ménagères. Les traitements manquent. Dans ce reportage, les malades sont soignés par une clinique mobile d’une associationd’Idlib;
http://www.youtube.com/watch?v=fOwNSQM-yl

 

25 juin 2013. Radio Canada met en lumière 
un réseau de médecins canadiens qui soigne à distance des patients en Syrie. Ils prodiguent des instructions aux infirmières syriennes via des caméras Web.
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/06/25/008-syrie-canada-medecins.shtml

Juin 2013. Le Dr Mego Terzian, président de MSF, lors de la conférence des donateurs pour la Syrie organisée par les Nations Unies, a déclaré: “Nous devons – et nous pouvons – trouver d’autres solutions” http://www.msf.fr/presse/communiques/syrie-nous-devons-et-nous-pouvons-trouver-autres-solutions
MSF. Epidémie de rougeole. c’est la conséquence de l’effondrement du système de santé syrien. Il n’y a plus de vaccination.
http://www.msf.fr/actualite/articles/epidemie-rougeole-en-syrie-signe-augmentation-besoins-medicaux-0#.UdZt-40XkuI.gmail

Le 6 juin 2013
. Le courrier International s’intéresse à la population syrienne assiégée. cette dernière est désormais confrontée à une nouvelle menace chaque jour plus inquiétante : la prolifération de maladies. 
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est dite “extrêmement préoccupée ». Les épidémies semblent inévitables.
http://www.courrierinternational.com/article/2013/06/06/les-epidemies-semblent-inevitables

3 avril 2013. YOUPHIL publie un nouveau rapport dans lequel il s’inquiète de la prise pour cible du personnel de santé syrien et de la fuite des cerveaux.
http://www.youphil.com/fr/article/06350-fuite-des-cerveaux-syrie-crise-sante?ypcli=ano

7 mars 2013. Dans Le Monde, MSF pointe l’effondrement du système de santé en Syrie
Deux ans après le début du conflit syrien, Médecins sans frontières dresse un sombre bilan de la situation humanitaire qui prévaut dans les zones rebelles.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/03/07/msf-pointe-l-effondrement-du-systeme-de-sante-en-syrie_1844455_3218.html
En Syrie, faute de césarienne, des femmes meurent en accouchant. Après deux ans et demi de conflit, le système de santé syrien est tellement dévasté qu’il ne peut plus faire face aux besoins de santé primaires comme en témoignent ces médecins de retour de Syrie du Nord.

21 février 2013. Une note de l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés, UNHCR
. Le conflit en Syrie affecte la santé ; malades et blessés se font soigner à l’étranger:
http://www.unhcr.fr/512736e9c.html

L’EXPRESS. Le 25 janvier 2013
Des médecins syriens tentent de faire face à un système de santé dévasté:
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/des-medecins-syriens-tentent-de-faire-face-a-un-systeme-de-sante-devaste_1213431.html#mz3ytUFOiI1PD6Ir.03